Sécurité des ouvrages de transport

Accueil Nous connaitre Nos engagements Sécurité Maîtrise des risques industriels Sécurité des ouvrages de transport

Version imprimable

Sécurité des ouvrages de transport

L’ensemble du Réseau de Transport de Teréga est interconnecté aux réseaux de transport adjacents ainsi qu'aux sites de production ou de stockage souterrains de gaz naturel. Il est optimisé avec 6 stations de compression dont les puissances absorbées pour la compression du gaz vont jusqu’à 36 MW. En fonction de leur puissances, certaines des ces installations sont classées ICPE à autorisation (Barbaira, Mont, Lussagnet, Sauveterre de Guyenne).

Les canalisations de transport sont réglementées par l'Arrêté du 5 Mars 2014  portant sur le règlement de sécurité des canalisations de transport de gaz combustibles, d'hydrocarbures liquides ou liquéfiés et de produits chimiques dits « Arrêtés multi-fluide »,  qui précise les dispositions techniques auxquelles sont soumis les ouvrages de transport de  gaz : canalisations et installations annexes (stations de compression, poste de sectionnement, Poste de Livraison).

Maîtriser les risques du transport

La maîtrise des risques passe en premier lieu par des actions d’identification et d’évaluation de la conception à l’exploitation des installations.

  • L’identification et l’évaluation des risques s’effectuent dans  le cadre  des études de dangers :

- une étude de dangers générique des 5 100 km du Réseau de Transport existant doit être réalisée tous les 5 ans. La dernière date de 2014 et a été remise à l’administration. Elle présente les risques sur l’ensemble du réseau Teréga ainsi que les mesures de prévention et de protections mises en œuvre. Elle s’accompagne d’un programme pluriannuel de mise en œuvre des mesures compensatoires qui permet de renforcer la sécurité des ouvrages dans les zones ayant connu de nouveaux développements urbains.
Chaque année, les propriétaires fonciers des zones les plus exposées et les communes concernées à proximité de nos ouvrages sont informés par courrier de leur présence et des conduites à tenir : déclaration de travaux, servitudes...
- dans le cadre de projets de construction, de modification de canalisations ou des installations annexes, une étude de dangers est réalisée pour en identifier et en analyser les risques. Elle définit et justifie les mesures adoptées pour réduire la probabilité d'occurrence et les effets des accidents. Elle précise notamment les dispositions prises au stade de la conception (mesures compensatoires) et de l'exploitation de l'ouvrage. Elle permet de mettre à jour l’étude de dangers générique du réseau.

  • Les actions de prévention et de traitement des accidents sont organisées au travers du système de gestion de la sécurité (SGS) appliqué par l’exploitant Teréga. Ce SGS fait l’objet d’un suivi interne et d’inspections régulières des services de la direction régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL).
  • Pour assurer l’exploitation de ses ouvrages dans les meilleures conditions de sécurité, Teréga a mis en place des actions d’inspection et de modernisation de ses infrastructures au travers de son plan de surveillance et de maintenance (PSM).
  • Teréga reste préparé à tout accident pouvant survenir sur son réseau, en effectuant régulièrement des exercices avec ses plans de surveillance et d’intervention (PSI) en concertation avec les services de secours. Ces plans d’urgence définissent l’organisation, les méthodes d’intervention et les moyens à mettre en œuvre par l’exploitant et les services de secours en cas d’accident sur le Réseau de Transport de Teréga, et permettent de coordonner leurs actions.

Renforcer la sécurité pour réduire les risques d’accrochages des canalisations par les tiers

Les accrochages à l’occasion de travaux des tiers représentent  le risque industriel le plus important. Il s’agit donc d’une préoccupation majeure et permanente pour Teréga. Une politique de prévention des accidents causés par les tiers a été mise en place, avec des mesures de protection particulières :

  • 40 000 bornes et balises de signalisation implantées le long des canalisations contribuent au balisage du réseau et à l’identification physique du maillage Teréga. Elles font l’objet de suivis aériens et pédestres réguliers ;
  • l’épaisseur des tubes est, en général,  supérieure à la règlementation dans les zones rurales, anticipant ainsi l’évolution de l’urbanisation ainsi que dans les zones présentant une fréquence de travaux élevée ;
  • les canalisations sont enfouies à une profondeur de 1.2 m, au-delà de la profondeur minimale définie par la règlementation ;
  • des protections supplémentaires de canalisations sont mises en place aux traversées de routes, chemins, rivières et ruisseaux.

Chaque année, Teréga répond à plus de 20 000 demandes de projets de travaux (DT) et de déclarations d’intention de commencement de travaux (DICT) et surveille environ 6000 de chantiers à proximité de ses ouvrages. Lorsque des projets d’ERP de plus de plus de 100 personnes sont situés à proximité de ses ouvrages, Teréga réalise une analyse de risques qui est communiquée à l’administration et aux services chargés de la délivrance du permis de construire.

Carte des installations

Liste des territoires Teréga des 15 départements du Sud-Ouest

EN Standard TEREGA : 0 559 133 400EN Urgence Gaz : 0 800 028 800

l'énergie est notre avenir, économisons-la !Copyright ©2018 TEREGA. Plan du siteGlossaireMentions légalesCrédits